Objectifs de la lipogreffe

transfert de gras lipogreffeLe transfert de gras par injection de gras après liposuccion s’adresse aux candidats, hommes et les femmes, qui présentent des amas de graisses à des endroits isolés de leur corps, dont ils ne peuvent se débarrasser et qu’ils aimeraient transférer par lipogreffe.

Le transfert de gras par injection de gras après liposuccion s’adresse donc aux femmes et aux hommes présentant un manque d’amplitude ou de volume à une partie de leur corps, mais qui ont des gras en trop à d’autres endroits de leur corps (gras qui demeurent malgré les diètes et l’exercice). Il s’agit alors des meilleurs candidats aux transferts de gras par injection de gras ou lipogreffe. Alors que la liposuccion est une procédure de grande fiabilité pour retirer le gras, il est important de réaliser qu’une quantité de gras allant jusqu’à environ 50% du gras transféré par transfert de gras (lipogreffe) peut se résorber (disparaître). Dans un tel cas, d’autres injections de gras (plusieurs transferts de gras) peuvent être nécessaires afin d’obtenir les résultats désirés par lipogreffe.

Considérant les préoccupations qui entourent les augmentations mammaires par transferts de gras, versus les résultats de longue date quant à la fiabilité des implants mammaires, Dr Nicolaidis effectue des transferts de gras en transférant de petites quantités de graisses aux seins de ses patientes, en tant que procédures effectuées en bureau, sans chirurgie générale. Dr Nicolaidis vous offre donc une augmentation mammaire par transfert de gras, sans chirurgie générale et tout à fait graduelle ; augmentation mammaire par transfert de gras. Pour les raisons expliquées ci-dessus, il n’offre toutefois pas d’augmentation mammaire par transfert de gras de grandes quantités sous chirurgie générale.

D’un autre côté, les implants pour lifting des fesses et les implants pour mollets présentent des taux assez élevés de complications et de révisions. Pour cette raison, Dr Nicolaidis préfère les transferts de gras de plus grand volume et l’injection de gras recueillis, plutôt que d’insérer des implants à ces régions. Le lifting des fesses brésilien est un exemple de transfert de gras de régions présentant des excès de gras aux fesses. Le transfert de gras devient alors un outil très performant par sa combinaison de liposuccion et d’injection de gras pour sculpter la silhouette.

Transfert de gras & injections de gras (lipogreffes) – Historique

Dr. Nicolaidis est reconnu pour effectuer des techniques chirurgicales ayant fait leurs preuves à travers le temps, donnant des résultats qui demeurent. Le transfert de gras fait partie des techniques chirurgicales assez récentes. Ainsi, la longévité des résultats des procédures de transfert de gras, ou lipogreffes, demeure encore très incertaine. Ainsi, nous aimerions d’abord vous présenter un bref historique sur le transfert de gras, ou lipogreffes, par injection de gras, après liposuccion de vos propres gras.

Le transfert de gras fut popularisé par le Dr Sidney Coleman de New York dans les années ‘90, durant laquelle période Dr Nicolaidis travaillait au Albert Einstein School of Medicine (New York). Dr Coleman changea l’approche des plasticiens pour les corrections aux visages, préconisant des injections de petites quantités de gras aux visages afin d’atténuer rides et d’améliorer le volume, au lieu de tirer sur la peau, tel dans le cas d’un « lift du visage ». C’était le début du transfert de gras. Graduellement, les chirurgiens plasticiens ont tenté d’injecter des quantités de graisses de plus en plus importantes à divers endroits du corps, afin de donner de plus en plus de volume et d’améliorer la silhouette. Ce transfert de quantité importante de gras est devenu de plus en plus en demande durant les dernières années. Toutefois, les chirurgiens plasticiens plus prudents ont hésité d’effectuer des transferts de gras et d’injecter des gras aux seins normaux pour deux raisons. Les augmentations mammaires par injections de gras en grande quantité, peuvent susciter la formation de kystes. Le transfert de gras peut aussi provoquer la microcalcification mammaire, phénomènes qui peuvent être ensuite être confondus avec le cancer du sein lors de mammographies.

Transfert de gras & injections de gras (lipogreffes) – Anesthésie

De petites quantités de transfert de gras peuvent être effectués sous anesthésie locale (au bureau de Dr. Nicolaidis) avec ou sans sédation. Les transferts de gras plus importants ou à plusieurs régions lors de la même séance, demandent normalement à être effectués sous anesthésie générale, en salle opératoire.

Transfert de gras & injections de gras (lipogreffes) – Techniques chirurgicales

Pour effectuer un transfert de gras, le gras est d’abord retiré par liposuccion en utilisant les techniques de liposuccion conventionnelles. Toutefois, au lieu de rejeter le gras, Dr Nicolaidis le concentre par divers moyens et le réinjecte ensuite aux régions envisagées. Une attention particulière doit être apportée afin d’éviter d’effectuer des injections excessives, ce qui pourrait engendrer une nécrose des cellules graisseuses (perte des cellules graisseuses), ayant pour résultat une plus grande résorption de gras.

Transfert de gras & injections de gras (lipogreffes) – Convalescence

Les patients doivent généralement porter une gaine de compression aux endroits où le gras a été retiré, durant les premiers jours après la chirurgie, période pouvant s’étendre jusqu’à un mois après la chirurgie pour transfert de gras. À l’opposé, on demande aux patients d’éviter d’appliquer une pression aux régions receveuses de la greffe de gras, ou du transfert de gras.

Transfert de gras & injections de gras (lipogreffes) – Retour au travail après un transfert de gras ou une injection de gras

Dans le cas des transferts de gras sous anesthésie locale (petites quantités de gras liposuccionnées et transférées au bureau de Dr Nicolaidis), les patients peuvent retourner au travail sans délai. En ce qui a trait aux transferts de gras plus importants, les patients peuvent généralement retourner au travail quelques jours après un transfert de gras, bien que l’enflure et les ecchymoses puissent demeurer pour quelques semaines.

Transfert de gras & injections de gras (lipogreffes) – Complications possibles

Le problème le plus commun après un transfert de gras réside dans les irrégularités à la surface de la peau, incluant les rides et la dépression de la peau. Tel que mentionné, il existe un risque de résorption (disparition) de jusqu’à 50% du gras transféré. Parmi les risques liés aux transfert de gras, l’on retrouve aussi la formation de kystes, l’infection, la microcalcification et la perte des cellules graisseuses. Finalement, quoique non prouvée, il existe une théorie préoccupante à l’effet que des injections de gras aux seins pourraient provoquer le développement de cellules cancéreuses.

Transfert de gras & injections de gras (lipogreffes) – Conseils post chirurgie

Durant la première semaine après chirurgie pour transfert de gras & injections de gras (lipogreffe), veuillez :

• Gardez vos pansements secs et propres ;

• Lavez vous à l’éponge ;

• Éviter de mettre de la pression au niveau de la région où le gras a été injecté ;

• Portez vos gaines, (s’il y a lieu selon le lieu) de façon continue ;

• Marchez au moins 5 minutes à toutes les heures de la journée (évitez de garder le lit constamment).

Il est important de vous rendre à votre rendez-vous post opératoire pour transfert de gras & injections de gras avec Dr Nicolaidis, même si vous vous portez très bien. Communiquez dès maintenant avec nous si vous n’avez pas de rendez-vous déjà assigné (le premier post opératoire est normalement assigné avant chirurgie).

Après la première semaine post chirurgie injection et transfert de gras :

• Continuez à gardez vos pansements secs et propres jusqu’à nouvel ordre par Dr Nicolaidis ;

• Évitez de mettre de la pression dans la région où le gras a été injecté pour un minimum de 2 semaines supplémentaires ;

• Lavez vous à l’éponge ou avec une douche téléphone, prenant soin de ne pas mouiller vos pansements ;

• Éviter d’exposer vos cicatrices au soleil pour une période de 6 mois ;

• Avant de prendre un bain ou une douche à nouveau, vous devez demander à Dr Nicolaidis si vous le pouvez.

• Continuez à porter vos gaines (s’il y a lieu) en tout temps jusqu’à ce que Dr Nicolaidis vous avise autrement.

• Continuez à bouger, de façon à éviter des complications dues à la passivité, tel que des caillots sanguins (marchez régulièrement durant la journée).

À noter :

• Il est normal que vous présentiez de l’enflure et des ecchymoses de la région impliquée dans la chirurgie pour transfert et injection de gras, durant les premières semaines suivant la chirurgie.

• Pour contrer la douleur, assurez-vous de prendre vos analgésiques respectant la posologie prescrite.

Pour de plus amples renseignement sur le transfert de gras, nous vous invitons à consulter le site de la Société canadienne des chirurgiens plasticiens, en cliquant sur le lien suivant : http://www.plasticsurgery.ca/

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer